Les remèdes homéopathiques pour UTI ou …

Les remèdes homéopathiques pour UTI ou ...

Homéopathie pour une infection des voies urinaires (UTI)

Une infection des voies urinaires (UTI) est une infection bactérienne qui affecte une partie de l’appareil urinaire. Bien que l’urine contient une variété de fluides, de sels et de déchets, il n’a généralement pas de bactéries qu’il contient. Lorsque les bactéries entrent dans la vessie ou des reins et se multiplient dans l’urine, ils provoquent une infection urinaire. Le type le plus commun de l’UTI est une infection de la vessie qui est aussi souvent appelée cystite. Un autre type d’infection urinaire est une infection rénale, connu sous le nom pyélonéphrite, et est beaucoup plus grave.

IVU sont plus fréquentes chez les femmes sexuellement actives et augmentation chez les diabétiques et les personnes atteintes de drépanocytose ou malformations anatomiques des voies urinaires.
Comme les bactéries peuvent pénétrer dans les voies urinaires par l’urètre (une infection ascendante), les habitudes de toilette pauvres peuvent prédisposer à l’infection, mais d’autres facteurs (la grossesse chez les femmes, l’élargissement de la prostate chez les hommes) sont également importants et dans de nombreux cas, l’événement déclencheur est incertaine.

Une infection des voies urinaires, ou de l’UTI, est une infection qui peut se produire partout le long des voies urinaires. L’appareil urinaire comprend le:
• la vessie.
• Reins.
• uretères &# 8211; les tubes qui prennent l’urine de chaque rein à la vessie.
• Urètre &# 8211; le tube qui déverse l’urine de la vessie vers l’extérieur.

· Lithiase urinaire.

· La maladie polykystique des reins.

· Mal traitée aiguë UTI

  • obstruction des voies urinaires
  • Hypertrophie de la prostate.
  • Rétrécissement.
  • Pierre.
  • Stasis dans la vessie
    • Cystocèle.
    • vessie neurogène.
    • Reflux vésico-urétéral.
    • la maladie polykystique des reins.
    • Le diabète sucré.
    • Les symptômes de l’infection urinaire

      Les symptômes de l’infection de la vessie

      • mictions fréquentes avec le sentiment d’avoir à uriner, même si il peut y avoir très peu d’urine pour passer.
      • Nycturie: Besoin d’uriner pendant la nuit.
      • Urétrite: Inconfort ou douleur au niveau du méat urétral ou une sensation de brûlure à travers l’urètre à la miction (dysurie).
      • Douleur dans la région sus-pubienne médiane.
      • Pyuria: Pus dans l’urine ou la sortie de l’urètre.
      • Hématurie: sang dans l’urine.
      • pyrexie: fièvre légère
      • Nuageux et nauséabonde d’urine
      • Augmentation de la confusion et chutes associées sont des présentations communes aux services d’urgence pour les patients âgés souffrant d’infection urinaire.
      • Certaines infections des voies urinaires sont asymptomatiques.
      • Protéines trouvées dans l’urine. urine trouble
      • Faute ou forte odeur d’urine
      • besoin fréquent ou urgent d’uriner
      • Faible fièvre (pas tout le monde aura une fièvre)
      • Besoin d’uriner la nuit
      • Douleur ou brûlure à la miction
      • Rapports sexuels douloureux
      • Pression dans le bassin inférieurs

      Les symptômes d’infections rénales

      • Tous les symptômes ci-dessus.
      • Vomissements: Vomissements est commun.
      • Retour, côté (flanc) ou une douleur à l’aine.
      • la douleur ou de la pression abdominale.
      • frissons et de la fièvre de dopage élevé.
      • Sueurs nocturnes.
      • Fatigue extrême. Frissons et secouant
      • fatigue
      • fièvre supérieure de 102 degrés Fahrenheit, qui dure depuis plus de 2 jours
      • Flanc (côté) la douleur
      • Flushed, ou peau chaude rougie
      • sensation de malaise général
      • Les changements mentaux ou de la confusion (chez les personnes âgées, ces symptômes sont souvent les seuls signes d’une infection urinaire)
      • Nausée et vomissements
      • Douleur abdominale sévère (parfois)

      PREVENTION de UTI

      • Buvez beaucoup de liquides pour rincer les bactéries du système urinaire.
      • Essuyez du vagin à l’anus après la défécation pour éviter la propagation des bactéries.
      • Buvez de l’eau avant et après le sexe de sorte que l’on va uriner un bon volume avec un flux régulier par la suite. Cela aidera à éliminer toutes les bactéries qui auraient pénétré.
      • Envisagez d’utiliser une autre méthode de contrôle des naissances ou une autre marque de préservatif pour votre conjoint si vous pensez que produit chimique sur le préservatif provoque une irritation.
      • Évitez les vêtements serrés. Il peut irriter les tissus, emprisonnent la chaleur, et de promouvoir la croissance bactérienne.
      • Portez des sous-vêtements en coton. Le coton est moins irritant et fournit plus de ventilation que le nylon.
      • Calculs rénaux.
      • Hypertension.
      • L’insuffisance rénale chronique.
      • Le repos au lit.
      • Beaucoup de liquides.
      • miction régulière de l’urine.
      • Maintenir l’alcalinité de l’urine.
      • hygiène locale.
      • restriction de sel, si la pression artérielle est élevée.
      • restriction des protéines, si l’urée sanguine est élevée.

      Homéopathie pour UTI

      L’homéopathie traite la personne dans son ensemble. Cela signifie que le traitement homéopathique se concentre sur le patient comme une personne, ainsi que son état pathologique. Les remèdes homéopathiques pour UTI sont sélectionnés après un examen individualisante plein et cas-analyse, qui comprend les antécédents médicaux du patient, la constitution physique et mentale, etc. Une tendance miasmatique (prédisposition / sensibilité) est également souvent pris en compte pour le traitement de maladies chroniques. Les médicaments donnés ci-dessous montrent l’affinité thérapeutique mais ceci est un guide complet et précis pour le traitement de cette affection. Les symptômes énumérés contre chaque médicament peuvent ne pas être directement liés à cette maladie parce que dans l’homéopathie symptômes généraux et indications constitutionnelles sont également prises en compte pour la sélection des remèdes homéopathiques pour UTI. Pour étudier l’un des remèdes suivants dans plus de détails, s’il vous plaît visitez notre section Materia Medica. Aucun de ces remèdes doivent être prises sans conseils professionnels.

      Remèdes homéopathiques pour UTI

      Voici quelques remèdes homéopathiques communs pour UTI

      Apis mel, Apocyanum, Berberis, Cantharis, Causticum, Equisetum, Terebintha, Merc cor, Lycopodium, Nux vomica, Borax, Pariera, salsepareille, Sépia.

      Description des remèdes homéopathiques pour UTI

      Les symptômes d’urines peu abondantes on conduit toujours à examiner si Apis est ou non le remède, car, bien que Apis produit urines peu abondantes, il y a nombre d’autres médicaments qui vont faire la même chose. Les keynotes pour Apis dans les affections urinaires sont urines peu abondantes ou supprimées, la somnolence, l’œdème dans diverses parties, de soif et de suffocation en position couchée. L’urine est foncée, très albumineuse, et contient des moulages, il est donc facile de voir comment Apis peuvent correspondre à une forme quelconque de Bright&la maladie d’; # 8217. Dans la miction difficile des enfants Apis est souvent un remède utile. Il a besoin fréquent, avec le passage de quelques gouttes à la fois. Parmi les autres symptômes sont une grande irritation au niveau du col de la vessie et l’incontinence d’urine. Il est également le remède à être pensé dans l’urine retenue ou la vessie enflammée après l’abus de Cantharis.

      Apocynum semble agir quelque peu sur les reins et donner lieu à diverses conditions hydropiques. Il produit une urines peu abondantes, ce qui est de couleur claire, ou, comme il est donné, le sherry couleur. Son premier effet est de produire une diurèse abondante; cette opération est suivie par l’exiguïté de l’urine qui se traduit par hydropique. Elle produit également une incontinence et peut être utile dans l’énurésie. Un sentiment d’amortissement meurtri à l’estomac est une indication pour son utilisation. Elle diffère de l’arsenic et Apis dans le fait qu’il a soif inextinguible. Arsenic veut peu et souvent, Apis est de soif.

      En dehors de son action sur le système urinaire génito Berberis est rarement pensé, la terre, il est l’un de nos principaux remèdes pour les troubles de ce système. Il semble correspondre à de nombreux symptômes qui se produisent dans les cas de calculs rénaux. Il a de graves douleurs déchirantes dans les reins, non seulement des maux de dos, mais les douleurs profondes dans les reins eux-mêmes; ces douleurs irradient dans le dos dans les reins eux-mêmes; ces douleurs irradient dans le dos et descendre les uretères dans la vessie, ni ne s’y arrêtent, car nous trouvons des douleurs coupantes dans la vessie se prolongeant dans l’urètre. Ces douleurs dans le dos et le long des uretères sont très graves; ils sont pires courbé, couchée ou assise, et soulagé en se tenant debout. Dans la vessie, ils provoquent une envie d’uriner, et le patient est en permanence à uriner, de la vessie semble imparfaitement vidée. Les douleurs de la vessie. L’urine lui-même est rougeâtre, a un dépôt rougeâtre constitué de mucus, épithélium et lithates. Elle diffère de la brava urine Pareira en étant plus visqueux. Un autre symptôme caractéristique de Berberis est la douleur dans les hanches tout en urinant. Coccus cactus a des symptômes semblables à Berberis, en particulier les douleurs déchirantes s’étendant de la région des reins, l’insistance fréquente d’uriner, les dépôts d’acide urique et l’urine des Coccus cacti est sombre. Ces remèdes doivent être distingués très attentivement, car ils présentent de nombreux symptômes en commun. Berberis a plutôt plus les maux de dos, et semble agir plus profond. Il est particulièrement indiqué dans les troubles génito-urinaires, qui sont dus à des conditions de l’atonie, ou faiblesse.

      symptômes Cantharis sont généralement les premiers ont demandé après quand un cas de difficulté urinaire se présente. Ses symptômes sont claire, et ne doivent pas être confondus avec ceux de tout autre recours. Il y a une poussée persistante et violente d’uriner, avec une grande ténesme; l’urine est passé seulement en gouttes et semble comme du plomb fondu passant par l’urètre, si intense est la combustion. Il est avec cela, généralement une douleur dans le bas du dos. Il est souvent indiqué dans la cystite aiguë, le gravier et l’urétrite, les grands keynotes étant la combustion et le ténesme de la vessie; hématurie appelle également à Cantharis sous certaines conditions. Baehr doute que Cantharis est toujours adaptée à la forme chronique de cystite.

      Dans des conditions paralysantes sur la vessie Causticum mérite la première place. Il est l’un de nos grands remèdes dans l’énurésie, et ses caractéristiques sont la miction involontaire pendant la nuit dans le sommeil, lors de la toux, les éternuements ou moucher, montrant une faiblesse du sphincter. Une autre indication de ceci est la difficulté pour le patient souffre au passage des quelques dernières gouttes d’urine; le fait qu’il doit attendre longtemps avant qu’il ne commence, et que pendant l’acte, il est expulsé très lentement, montrant non seulement une faiblesse du sphincter, mais une faiblesse de l’ensemble du système musculaire de la vessie. mouillage Nocturnal du lit chez les enfants, survenant au cours de la première sommeil la nuit, appelle à Causticum. Paralysie de la vessie après le travail appelle également à ce recours. Zincum est un autre excellent remède dans ces troubles de la vessie, et il a quelques symptômes semblables à Causticum, comme gicle involontaire d’urine lors de la toux ou les éternuements; il est susceptible d’être plus de douleur dans les cas ZINCUM, cependant; Scilla et Natrum muriaticum ont aussi miction involontaire en toussant. Un autre symptôme de Causticum est un dépôt excessif de urates dans l’urine. Un autre remède qui a cliniquement prouvé très utile dans l’énurésie de l’action musculaire affaibli est Ferrum phosphoricum. Rhus aromatica a énurésie d’origine nerveuse, et a été utilisé avec succès dans les cas séniles.

      Les symptômes urinaires de Digitalis se composent d’un dragage et de la pression dans la vessie qui miction ne dégage pas. Il a été trouvé utile dans l’inflammation dans le col de la vessie avec une intense envie d’uriner, ce qui est encore augmentée par le passage de quelques gouttes. Le patient se promène dans une grande détresse; en même temps, il est ténesme du rectum. Le patient est soulagé quelque peu de ces symptômes en position couchée sur le dos. La douleur au col de la vessie est palpitant. L’urine est rare, épaisse et trouble, et contient un sédiment de poussière de brique, comme Lycopodium. Le pressant d’uriner dans les cas appelant à Digitalis est souvent due à l’élargissement de la glande de la prostate, pour laquelle il est un remède.

      Equisetum agit de manière similaire à Cantharis, mais il a moins de ténesme et hématurie, et l’urine est moins échaudage. Il y a la douleur dans la vessie, comme si trop plein, non soulagée par la miction; le désir constant d’uriner est même pas soulagée par la miction abondante. L’urine est rare, haute de couleur et contient beaucoup de mucus. Beaucoup de mucus dans l’urine est plus indicative de Equisetum que de Cantharis. Chimaphila a aussi beaucoup de mucus, est particulièrement utile dans les troubles de la prostate, et a fait quelques cures quand il y avait de grandes quantités de mucus filant dans l’urine, ce qui était très choquant. Ceci est un remède merveilleux dans l’irritation kystique des vieillards, caractérisé par un désir taquin constant d’uriner avec peu ou pas de soulagement suivant la miction; le patient étant

      souvent obligés de se lever la nuit. L’Etat est l’un d’irritation plutôt que l’inflammation. Dr Hughes a estimé qu’il était un remède favori dans la cystite chronique. L’aggravation générale de Equisetum semble être après avoir uriné. Difficulté à commencer à uriner, des souches beaucoup, urines peu abondantes. Il est avéré utile dans l’énurésie avec irritation vésicale marquée, étant similaire ici pour Eupatorium purpureum, qui est un remède utile dans l’irritation vésicale des femmes, avec beaucoup de brûlure dans l’urètre lors de la miction. Les symptômes précédents, Equisetum devient un recours important dans le traitement de la cystite. Il a été suggéré dans la dysurie des enfants; la douleur est pire après avoir uriné se distinguer de Petroselinum, qui a le symptôme que l’enfant danse de haut en bas avec la douleur quand la demande pressante d’uriner est allumé.

      A ténesme de la vessie avec brûlure intense. La combustion est moins, mais le ténesme est plus grande que dans Cantharis. Le passage de la goutte d’urine goutte rappelle Aconit, qui a les mêmes symptômes. Aconit, cependant, est adapté à la rétention d’urine soudaine, car dès que la maladie devient entièrement localisé comme Aconit inflammation cesse d’être le remède. Cantharis et Nux vomica ont aussi une similitude dans les efforts infructueux fréquents d’uriner. Dans la région des reins il y a une douleur qui pénètre dans l’abdomen, la vessie et de l’urètre de coupe. Le symptôme le plus pénible est l’insistance constante d’uriner, même quelques cuillerées d’urine dans la vessie qui porte sur cette poussée, qui est accompagné par la terrible détresse au niveau du col de la vessie. Cette douleur est aggravée miction immédiatement après, montrant que ce médicament le problème est plus urétral. L’urine lui-même sous Cantharis est d’une couleur rouge profond, dépose un sédiment de mucus et contiennent souvent des moulages fibrineux. Belladonna, aussi, est un remède pour une miction douloureuse. Hughes dit qu’il est un remède à défaut rarement dysurie nerveux.

      Nux vomica affecte puissamment les organes urinaires, mais il est rarement considéré comme ayant quoi que ce soit spécialement caractéristique de ces organes. Il affecte la partie inférieure de la colonne vertébrale, et nous avons en conséquence, en premier lieu, l’incontinence d’urine; il y a une irritabilité au niveau du col de la vessie, et les mêmes symptômes se trouve ici avec le rectum. Des efforts sont inefficaces fréquents d’uriner, et ceux-ci sont accompagnés par des brûlures et douleurs déchirantes; l’urine passe sous forme de gouttes. Encore une fois, il est indiqué dans la torpeur vésicale ou de la paralysie; nous avons ici le dribble de l’urine ou de rétention. Hématurie d’abus de drogues appels de Nux vomica. Cystite, avec cette insistance douloureuse et urines peu abondantes indique le remède. La déformation est violent parfois, et l’urine est sombre avec un sédiment rouge brique poussière, ou sanglante, ou en mélange avec un mucus tenace. L’opium est similaire à Nux d’avoir une paralysie partielle de la vessie avec l’état spasmodique du sphincter, mais avec Opium le patient est inconscient que la vessie est pleine, et il n’y a aucun désir de passer de l’eau. Le patient Stramonium passe pas d’eau parce que l’urine a été supprimée; il n’a pas été sécrété. Camphor donne un soulagement rapide de la rétention d’urine spasmodique. Nux est utile dans la vessie irritable de la goutte et de l’alcoolisme, et pour soulager la douleur et les spasmes dans le passage des calculs urinaires.

      Ceci est un autre médicament très similaire à Berberis vulgaris, comme des douleurs dans le dos, il est tout à fait similaire; mais ils ne cessent pas dans les hanches avec Pareira comme ils le font dans la plupart du temps clinique. Il a été jugé utile dans la cystite où il y a déformation violente d’uriner, où le patient doit se mettre à genoux pour uriner, où les brûlures d’urine terriblement et où ces violentes douleurs dans les cuisses sont présents. L’urine a une forte odeur ammoniacale. Contient mucus épais blanc visqueux ou de dépôts ou de sable rouge. Le tabouret à trois pieds de la drogue semble être: la douleur dans les cuisses, le se mettre à quatre pattes pour uriner, et l’odeur ammoniacale de l’urine. Il est également un remède utile dans l’état connu sous le nom de la vessie irritable, douleur sourde dans la vessie, se sentir comme si la vessie était distendu, avec la douleur.

      Un des remèdes homéopathiques importants pour UTI et conditions lithaemic est Sépia, et l’état de l’urine devient une indication pour son utilisation. Il dispose d’un sédiment argileux de couleur rougeâtre adhérant au récipient, un sédiment de sable rouge que l’on appelle. L’urine Sépia diffère des autres en étant offensive. Sépia est aussi un remède pour mouiller le lit la nuit pendant le premier sommeil. Lycopodium est un remède de premier plan pour l’indication de sable rouge dans l’urine. Il est une sorte de gravier et est passé en quantité, de sorte que, souvent, l’enfant va hurler de douleur sur passer l’eau. Lycopodium aidera ensuite. Salsepareille et de l’acide benzoïque ont des symptômes similaires, ce dernier ayant comme caractéristique une urine de cheval ressemblant fort. Natrum muriaticum a également leur sable ou la poussière de brique rouge sédiments. Un autre remède ayant ce symptôme très marquée dans Ocimum canum. Ceci est un remède très utile dans la colique rénale et de gravier. Le patient doit uriner toutes les quelques minutes, au cours de laquelle il se tord les mains et les gémissements de douleur. Nausées est souvent présente. La quantité de sable déposée est très importante. En cystite, avec un désir constant d’uriner et en faisant glisser dans la vessie, Sépia peut se révéler utile; ici, il sera indiqué par ses symptômes généraux. Vesicaria est recommandé de favoriser l’expulsion de gravier et de sable dans l’urine, aussi Thlaspi bursa pastoris.

      L’urine de Térébinthe est l’un de ses traits les plus caractéristiques. Il est fumé, turbide, déposer un sédiment comme le marc de café, ce qui indique la présence de cellules sanguines désintégrées. Hématurie de congestion veineuse des reins nécessite souvent Térébinthe. Il a brûlure pendant la miction et strangurie plus douloureux; l’urine, aussi, peut contenir albumen et a l’odeur de violette. les odeurs propres à l’urine peuvent être friands sous le drapeau tricolore Viola, où il sent comme celui du chat, et l’acide benzoïque, où il sent fort et ammoniacal, comme celle d’un cheval. Térébinthe est un remède utile dans la cystite, avec beaucoup de ténesme de la vessie et le maigre, l’urine sanglante; il y a aussi la pression dans la vessie, qui se prolonge au niveau des reins. Dans la néphrite aiguë et chronique, il est souvent indiqué. L’urine, l’œdème et catarrhe bronchique peuvent tous points à la réparation.

      Donc, ce sont quelques-uns des remèdes homéopathiques communes pour UTI ou infection urinaire.

      RELATED POSTS

      • Remèdes à la maison et herbes pour urinaire …

        Infection urinaire Qu’est-ce que l’infection urinaire? Une infection des voies urinaires (UTI) est une infection dans une partie quelconque du système urinaire les reins, les uretères, la…

      • Cures Remèdes naturels Pour Cystits …

        Vous êtes ici: Accueil / corps / Traitements naturels, Cures # 038; Remèdes pour Cystits # 038; Infections des voies urinaires Traitements naturels, Cures # 038; Remèdes pour Cystits # 038;…

      • Remèdes à la maison pour des voies urinaires …

        Remèdes à la maison pour Urinary Tract Infection # 8211; Les symptômes, causes et traitements naturels Remèdes à la maison pour Urinary Tract Infection # 8211; Les symptômes, causes et…

      • Remèdes homéopathiques pour la dépression …

        Solutions homéopathiques pour la dépression L’homéopathie est une forme de médecine alternative développée en Allemagne par Samuel Hahnemann. Ce système de la médecine a été pratiquée depuis la…

      • Remèdes maison pour des voies urinaires …

        Accueil recours pour infection urinaire (UTI) Quelle est infection urinaire (UTI)? L’appareil urinaire est constitué d’organes tels que les reins, la vessie, l’urètre, les uretères et de la…

      • Remèdes à la maison pour Kyste ovarien …

        Un kyste de l’ovaire est un sac rempli de fluide, on trouve habituellement sur la surface d’un ovaire. Ces kystes sont de plusieurs types et chacun d’eux a une cause sous-jacente différente….

      Laisser un commentaire